Je suis allée voir le documentaire de Volker Koepp, « Berlin-Stettin » qui traite de façon assez originale le destin des habitants de cette région, le Mecklembourg - Poméranie orientale…

 

La ville de Stettin était située en Allemagne avant la guerre, elle se situe en Pologne désormais. Koepp y est né en 43…Sa mère a fui devant l’arrivée des Russes avec ses 4 enfants et a été violée par eux à de nombreuses reprises, comme tant de femmes allemandes à cette époque, comme ma grand-mère, ses sœurs et leur mère, elles aussi de Stettin.

Destin difficile de ces gens qui ont donc fui leur terre pour aller s’installer ailleurs, souvent dans le Mecklembourg ou le Brandenburg. La famille Koepp s’est retrouvée à Berlin Est, la mienne à Berlin Ouest (Bernauerstrasse)…Coup de bol.

Koepp faisait déjà des documentaires sous la RDA…Il en a repris des extraits et est allé réinterroger les personnes qu’il avait interviewées voici 30 ou 20 ans.

A travers les histoires de ces gens, il s’interroge sur l’avenir de cette région si peu peuplée qu’elle est considérée comme inhabitée par l’Union européenne et donc en voie d’être entièrement défigurée par les éoliennes…Ce qui n’est pas au goût des ses habitants qui misent plutôt sur le développement du tourisme. Il est vrai que les images du documentaire sont belles, avec les lacs et la « Ostsee ».

Il s’interroge également sur le phénomène de l’extrême droite qui sévit dans cette région où la jeunesse est frustrée. Il s’agit du Land le moins peuplé d’Allemagne, en raison de l’exode massif après la chute du mur, et au taux de chômage record de 15 à 20% selon les sources…

Enfin, il nous fait rencontrer des Polonais qui sont nés à Stettin après la guerre, leurs parents ayant été eux-même expulsés de leur terre natale et envoyés dans les anciens territoires allemands…

Comme disent souvent les personnes interrogées : c’est la vie (« So ist das Leben »).

blog

Un beau documentaire, simple et émouvant.