Voici quelques années, pendant des vacances de ski entre copains, nous avions décidé de faire découvrir à Alfred, Allemand mais parlant parfaitement français, le film culte "Les bronzés font du ski"

bronzes_font_du_ski_1979_20_g

Nous nous réjouissions à l'avance de cette bonne soirée, et quelle ne fût pas notre surprise de voir qu'Alfred ne rigolait pas, et nous observait surpris et un peu gêné...
Rien n'y faisait, ni la drague "sur un malentendu", ni le fil dans la fondue, ni la nuit passée sur le remonte-pentes! Nada, nichts...

Et bien hier soir, je me suis retrouvée comme Alfred devant le spectacle de Georgette Dee au Berliner Ensemble. Alors qu'elle est encensée par la plupart des journaux allemands comme étant die "grösste lebende Diseuse" (la plus grande diseuse vivante...), je me suis ennuyée comme un rat mort.
Pourtant, le Berliner Ensemble était complet, et une bonne partie du public avait l'air de s'amuser...Pour ma part, non seulement je l'ai trouvée lourdingue, mais en plus sa manière d'interpréter Brecht ne m'a pas plu du tout...Un massacre.

georgette_Dee

Le problème vient sans doute du fait que je ne savais pas que Georgette est un travesti qui fait surtout du cabaret, les chansons n'étant qu'un prétexte à ses histoires sur le sens de la vie, les hommes, les femmes, l'alcool etc etc

Il y avait un groupe de lycéens français et leurs profs d'allemands assis autour de moi...Les pauvres lycéens n'ont évidemment rien compris aux délires de Georgette, quant aux profs, elles ont fini par avoir un fou rire tellement elle trouvaient le spectacle bouffon...

Soirée intéressante...Mais la prochaine fois j'irais directement voir "L'opéra de 4 sous"!