J’ai eu le courage de regarder les 2 parties du téléfilm "die Grenze" (la frontière), diffusée avec  grands effets d’annonces sur Sat. 1, la chaine privée de Berlin.

Je dis que j’ai eu le courage, car apparemment ça n’a pas été le cas pour plus d’un quart de ceux qui avaient regardé la 1ère partie…Il faut dire qu’avec des coupures pub de 9 minutes toutes les 15-20 minutes, n’importe quel film devient insupportable à regarder !

De toute façon, ce téléfilm était d’abord de la publicité pour Sat 1 ; En effet, toutes les info relatives aux événements du film étaient relatés par les journalistes de Sat 1…Et comme disait mon mari : dans ce film, on a l’impression que le métier de la chancelière c’est de regarder la télé…Sat 1 en l’occurrence ;-D

Je me suis demandée tout le long du film si Angela avait un rhume des foins ? En effet, elle n’arrête pas de renifler, se moucher, se toucher le nez…Ou alors l’actrice a pensé que ça lui donnait de la contenance ?

Les acteurs étaient pas mal, mais ça faisait quand même très (trop) « téléfilm ». Je ne parle pas de l’histoire qui pour un Allemand se tient, vu que le Mur  est encore dans la tête de pas mal de gens  (suite à une très grave crise économique, il apparaît qu’aux prochaines élections, le land Mecklembourg Poméranie va demander sa sécession de la République fédérale. La chancelière a fait son choix : elle va aider les méchants communistes pour éviter le pire, les très méchants nazis…).

Mais tout le reste sonne faux : les nazis sont tous en blanc, au cas où on ne les reconnaitrait pas ? Les communistes sont habillés en treillis, sont mal organisés, boivent beaucoup, pendant que les autres sont super disciplinés…Bref une caricature grotesque. J’ai lu que la cible des producteurs était les 14-19 ans, cela expliquerait cette simplification à l’extrême ?

Toujours est-il que les spectateurs allemands ne se sont pas vraiment sentis concernés, par le sujet car le téléfilm n’a fait que 11% d’audimat en moyenne sur les 2 soirées…