Pourquoi quitter Paris et son boulot, pour venir vivre à Berlin...sans boulot, et sans espoir d'en trouver... (Mais ça on ne le sait pas avant de partir bien sûr ;-)

 

Dans l’idée de changer de vie professionnelle d’abord, mais aussi de qualité de vie.

 

En effet, venir vivre à Berlin c’est pouvoir se loger dans Mitte pour le prix du 9 3, c’est pouvoir diner au resto pour moins de 30 euros…à deux, c’est avoir des Spielplatz (aires de jeux pour enfants) tous plus sympas les uns que les autres à tous les coins de rue, c’est pouvoir aller au café ou au resto avec les enfants sans que ça dérange personne, c’est se garer devant chez soi pour 10 euros par an, c’est ne jamais être serré en transports en commun, c’est pouvoir aller à la piscine à des horaires normaux, c’est faire du vélo sans avoir peur de se faire renverser, c’est pouvoir rester 2 heures dans un café à lire un journal en ayant pris une consommation à 2,50, c’est faire de la luge dans le parc d’à côté, c’est aller à l’opéra pour 7 euros, c’est s’asseoir où on veut dans un resto, c’est ne jamais faire la queue nulle part, c’est ne jamais se retrouver coincé dans un vrai embouteillage, c’est faire des barbecues en ville, c’est se balader dans les cimetières, c’est boire une bière pour 2 euros etc etc….Mais c’est malheureusement aussi ne plus voir ses amis et ne pas trouver de boulot…Alors heureusement je me souviens que vivre à Paris, c’est avoir une station de métro tous les 200 mètres, c’est pouvoir se promener sur les quais de la Seine, c’est faire des pique-niques dans le parc de la Pitié Salpétrière, c’est se balader au jardin du Luxembourg, c’est voir des expos au Musée d’Orsay, c’est déguster un Mont- Blanc chez Angelina, c’est faire son shopping au Bon Marché, c’est acheter ses livres à l’Arbre aux Lettres, c’est aller écouter chanter Vincent Delerm, c’est prendre un abonnement à Chaillot, c’est se rendre sur la terrasse du Printemps pour admirer la ville, c’est attendre une rame de métro moins de 2 minutes, c’est pouvoir acheter chaque jour des crevettes fraiches, c’est manger des huitres accompagnées d’un bon vin blanc… tout ça en compagnie de ses amis et en travaillant…Mais je reviendrais à Berlin goûter de temps en temps à ce qui m’aura tant fait rêver…